Aire-sur-Adour / la ville / histoire et patrimoine / la cathédrale Saint Jean-Baptiste

réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage
ven
23
juin
2017

la cathédrale Saint Jean-Baptiste

la cathédrale Saint Jean-Baptiste

La cathédrale Saint Jean-Baptiste est un monument historique classé, propriété de l’État.

Aire sur l'Adour a été le siège de l'évêché durant 15 siècles, ce qui explique la présence d'une cathédrale dans la ville.

La construction remonte au XIIème siècle mais fut ravagée au XIVème et XVIème siècle lors des guerres de religions. Elle subira des modifications jusqu'au XIXème siècle.
La cathédrale Saint Jean-Baptiste est un monument historique classé, propriété de l’État.

Principaux caractères architecturaux :

* Orgue du XVIIIème siècle de Dom Bedos de Celles,

 * Stalles et boiseries du chœur du XVIIIème siècle,

 * Sacristie,

 * Maître autel, fin XVIIIème siècle.

Sa destination : Cathédrale affectée au culte.

> NEF ET PILIERS ROMANS : La nef est encore romane, les chapiteaux qui s’y trouvent le sont eux aussi.

> L’ORGUE DE TRIBUNE : En restant devant le chœur, vous apercevrez les grandes orgues de tribune. Construites entre octobre 1757 et septembre 1759 par Dom Bedos ou par son élève Labruguière. L’orgue est classé Monument Historique.

> LE CHŒUR : Boiseries du XVIIIème siècle. La balustrade en marbre autour du sanctuaire date de 1684. Le maître-autel, en marbre polychrome, fut réalisé par les frères Mazzetti vers 1770. Derrière, dans l’abside reconstruite à la fin du XVIIIème, stalles et boiseries classées fin du XVIIème siècle.

Des évêques des XV, XVII et XVIIIème siècle sont enterrés là.

> CHAPELLE DE LA SAINTE-VIERGE OU NOTRE-DAME : Les peintures représentent l’Annonciation, la Visitation, la Nativité, la Présentation de Jésus au Temple et la Fuite en Égypte.

> CHAPELLE SAINT JOSEPH : Chapelle à fond plat dans laquelle se trouve la sépulture de Mgr Savy (1839).

> ORGUES DE TRANSEPT : En 1886, des jeux furent rajoutés sur l’orgue de tribune. Vers 1950, suite à la restauration de l’orgue pour retrouver l’état d’origine, tous les jeux furent sortis et l’on put alors faire un nouvel orgue, installé dans le transept.

> CHAPELLE DES SAINTES-RELIQUES : S’y trouve une relique de la Vraie Croix et de la Sainte Epine, cadeau de Mgr de Quélen en 1900. Au sol, tombe de Mgr Hiraboure (1859).

> CHAPELLE DU TRÈS-SAINT-SACREMENT : Les peintures représentent les patriarches de l’Ancien Testament.

> TABLEAU « Jésus au Jardin de l’Agonie » : En 1850, le Gouvernement offrit ce tableau à la cathédrale. Au sol, à l’entrée de la sacristie, tombe de Mgr Lanneluc (? 1856).

> SACRISTIE : Ancienne salle capitulaire du XIVème siècle, salle carrée avec un magnifique pilier octogonal central sur lequel reposent 4 voûtes d’ogives. Au mur, des consoles engagées sont chargées de monstres et de personnages.

Au XVIIème siècle, elle fut mise en communication avec la cathédrale et à l’Est, la chapelle Sainte Anne fut construite. À l’Ouest, se trouvent les anciennes ouvertures du cloître des chanoines.

> BALCON DE L’ÉVÊQUE : Ce mirador donnait sur la chapelle privée de l’évêque, dans le palais épiscopal.

> FONTS BAPTISMAUX : La piscine en marbre date de la fin du XVIIème siècle. Elle a été placée là en 1843.

***********************

Une cathédrale à redécouvrir !

L’essentiel des travaux de restauration intérieure de la cathédrale, débutés en 2003, se sont achevés en septembre 2011.

Après la restauration de l’orgue puis la réfection des toitures, des charpentes et des façades extérieures à la fin des années 90, le monument a bénéficié depuis 2003 d’un vrai lifting intérieur.

Nef, choeur, et désormais bas-côtés sont passés entre les mains d’une quarantaine de spécialistes. Peintre restaurateur, maître-verrier, maçon, électricien… se sont succédé pour redonner à la cathédrale sa grandeur d’antan.

Restent à ce jour à finir les créations de salles sur le bas-côté Nord, la nouvelle sacristie, la petite chapelle de jour et le local d’accueil des pèlerins.

La Cathédrale Saint Jean-Baptiste, monument historique classé, est propriété de l’État. Elle faisait partie, à ce titre, du plan de relance de l’économie mis en place par le gouvernement en 2008 et 2009.

Commentaires

Authentifiez vous ou créez un nouveau compte utilisateur pour commenter.

Plan du site

la ville

la mairie

enfance et jeunesse

solidarité et santé

cadre de vie

économie et emploi

culture, sport et loisirs